Randonnée : Le chemin des potiers du Fuilet à St Florent-le-Vieil

Parcourez cet itinéraire de randonnée linéaire au cœur des Mauges. Ce sentier de 27 kilomètres, du Fuilet à Saint Florent le Vieil était utilisé par les potiers du Village du Fuilet pour mener leurs productions artisanales jusqu'à la Loire où elles étaient embarquées.
Vous découvrirez tour à tour, les carrières d'argile proche du Village Potier, les vallées et méandres de l'Evre, pour terminer la randonnée sur le promontoire de St Florent le Vieil, aux premières loges pour découvrir la Loire dans toute sa splendeur.

 

sentier-foret-uneautreloire-nature-balade-rd-drouet-2860_2_1024x326.jpg

 

Vous pouvez créer vos variantes en couplant cette randonnée avec :

- Evre et Loire à Saint Florent le Vieil

- Du buis à la Trézenne à La Boissière sur Evre

- L'Avoye à Saint Rémy en Mauges

- De la forêt à la Lande au départ du Puiset-Doré

 

Ne randonnez pas sans votre pique-nique du terroir : composé de spécialités locales préparées pour vous par un artisan, il recèle des trésors de gourmandise !

randonnee-duree.png

Durée de la Randonnée

rando-km-distance.png

Distance en kilometre de la rando

rando-voie-goudron.png

Pourcentage voie goudronnée de la rando

depart-rando.png

Départ de la randonnée

7h30 27 km 17% Maison du Potier

 

Télécharger la fiche rando                                  Télécharger la trace Smartphone de la randonnée Télécharger la trace GPS de la randonnée

randonnee-chemin-des-potiers-fuilet-st-florent-le-vieil_40.jpg

randonnee-fuilet-argile-campagne-potier

La chapelle des Recoins

Cette chapelle fut construite en 1947 pour les habitants situés trop loin du bourg. Elle fût érigée à base de briques rouges et de pierres provenant d’un ancien four. Cet édifice religieux est le reflet de l’architecture des Mauges.
Source: www.petit-patrimoine.com

 


randonnee-tuiles-_maison-potier-r_d.drouet.jpg

 

randonnee-chemin-des-potiers-fuilet-st-florent-le-vieil_33.jpg

Randonnée du Fuilet à Saint-Florent-le-Vieil vallée de l'Evre

Le port Gaboreau

Au XIXème siècle, il y avait 3 chemins principaux, respectivement à destination de Champtoceaux, Liré et Le Marillais, tous trois possédant des ports d’embarquements sur la Loire. Les moyens de transports se limitaient aux chevaux de bât et aux charrettes. Au port Gaboreau, situé sur l’Evre, le lit de la rivière y est plus large, ce qui représentait un espace adéquat pour le trafic commercial de l’époque. Ce chemin à destination de la Loire permettait aux artisans d’expédier leurs marchandises tout le long du fleuve et de participer au rayonnement de l’artisanat régional.

 


sentier-foret-uneautreloire-nature-balade-rd-drouet-2860_1.jpg


randonnee-chemin-des-potiers-fuilet-st-florent-le-vieil_72.jpg

randonnee-maison-du-potier-fuilet-cd.drouet-2146.jpg

Le village potier du Fuilet

Il est créé en 1988 à l’initiative de la commune et des potiers. Mais ce patrimoine artisanal ne date pas d’hier. En effet, dès le XIème siècle le sous-sol argileux du Fuilet a favorisé l’installation de poteries, briqueteries et tuileries. Pour trouver acheteur, l’argile s’est rapidement tournée vers la Loire… Les impôts de 1802 nous révèlent qu’il existait alors 17 poteries et 9 tuileries. Le nombre d’ateliers augmente au cours du XIXème puis diminue pendant la première guerre mondiale et les années suivantes. Les contraintes économiques ne permettent plus la survie des ateliers, les gens sont alors mi-potiers, mi-cultivateurs. En 1954 il restait encore 60 personnes dans les poteries et 22 dans les briqueteries. Avec l’apparition des machines, la main d’œuvre a complètement chuté.

Aujourd’hui une nouvelle station de traitement de la terre du Fuilet vient d’ouvrir pour fournir de l’argile jaune aux artisans du village.

 


randonnee-chemin-des-potiers-fuilet-st-florent-le-vieil_65.jpg

Randonnée du Fuilet à Saint-Florent-le-Vieil batiment agricole


 


randonnee-notre-dame-marillais-r_d.drouet-dom7495.jpg

L'église Notre-Dame du Marillais

Lieu de pèlerinage fréquenté depuis le haut Moyen Âge. Au IVème siècle la vierge Marie serait apparue à St Maurille, évêque d'Angers et disciple de St Martin. Au XIIIème siècle, on dit qu’il fallait, chaque année, tuer cent boeufs pour nourrir les pèlerins venus de tous les coins d’Europe. Aujourd’hui, les pèlerins se rassemblent encore le 15 août de chaque année.

Source : www.cpieloireanjou.fr

 


randonnee-notre-dame-marillais-r_d.drouet-img_5994.jpg

Notre-Dame du Marillais

Le pèlerinage du 8 septembre deviendra également une foire. Au XVIIIème siècle, l’Abbé Grandet rapporte qu’à l’occasion du pèlerinage : « il s’est fait une foire si fameuse que les marchands d’Orléans, de Rouen et d’ailleurs on pris rente, proches de la chapelle, certains terrains religieux, comme seigneurs de fiefs, pour batîr des boutiques qui demeurent désertent toute l’année ; et de toutes ces boutiques, il s’est formé une espèce de petite ville distinguée par rues, par places publiques et carrefours qui rendent le lieux agréable, lequel lieu même est fort sauvage. Il y a des marchands qui débitent pour plus de 10 000 livres de marchandises ce jour-là »

Source : www.cpieloireanjou.fr