Equipé de vos chaussures de randonnée, tentez le grand écart entre Angers et Nantes!

La commune de Bouzillé présente bien des particularités. Le circuit au départ de l'aire de pique-nique du Square Gibot, vous entrainera par des chemins de terre jusqu'à la Bourgonnière et son Christ habillé. L'itinéraire vous mènera ensuite vers un coin de nature très reposant, à savoir la boire Ste Catherine; lieu de pêche privilégié aux beaux jours. La suite de la rando vous fera remonter le XIXe siècle qui fût l'apogée de la production de chaux en Anjou.

 

randonne-bouzille-patrimoine-rd.drouet.jpg

randonne-bouzille-patrimoine-carriere

Conseils + :

- Aires de pique-nique de la boire Sainte Catherine et du square Gibot
- Ne randonnez pas sans votre pique-nique du terroir : composé de spécialités locales préparées pour vous par un artisan, il recèle des trésors de gourmandise !

- Vous emprunterez une portion de sentier sur le GR3.

Randonnée pédestre Boire et coteaux

picto-rando-pedestre.png

randonnee-duree.png

Durée de la Randonnée

3h45

rando-km-distance.png

Distance en kilometre de la rando

14,7km

rando-voie-goudron.png

Pourcentage voie goudronnée de la rando

29%

depart-rando.png

Départ de la randonnée

Boire Ste Catherine ou

Route de St Florent-le-Vieil

près du court de tennis

Circuit VTT Vignes et vallées

picto-rando-cyclo.png

randonnee-duree.png

Durée de la Randonnée

1h30

rando-km-distance.png

Distance en kilometre de la rando

18km

rando-voie-goudron.png

Pourcentage voie goudronnée de la rando

29%

depart-rando.png

Départ de la randonnée

Boire Ste Catherine ou

Route de St Florent-le-Vieil

près du court de tennis

randos-trace-gps-une-autre-loire.png

Télécharger la trace GPS de la randonnée

 

randonnee-pedestre-boire-et-coteaux-bouzille_14.jpg

Randonnée à Bouzillé château de la Bourgonnière
Le chateau de la Bourgonnière :

Le château fut reconstruit au XIXe siècle après la tourmente révolutionnaire. Il reste de l’ancien château une tour du XVe siècle et la chapelle du XVIe siècle.


four-a-chaux-fosse-neuf-bouzille.png

Randonnée à Bouzillé le Fourneau
© P. Girault

L’activité chaufournière de Bouzillé :

Le premier, le Fourneau à la sortie du hameau du Fossé-Neuf, est bien conservé et visible de la route. Construit en 1804 par le Sieur Meslin, ce four emploie jusqu’à 50 personnes et cesse toute activité en 1939. Il est particulièrement bien construit et étonnamment résistant : Mr Chené, ancien employé, ne le vit s’arrêter qu’une seule fois en 20 ans pour subir des réparations de la cuve.Vers 1850, les frères Gontard sont autorisés à construire deux fours près de la carrière Sainte-Catherine non loin du précédent. Ils s’arrêtent de fonctionner lors de la guerre de 1870. Les deux fours sont toujours visibles à travers la végétation dense. Les bâtiments annexes dont un nombre impressionnant de boxes à chevaux (30) sont les derniers témoins de l’intense activité de ces fours.


aire-de-pique-nique-square-de-gibot-bouzille.png

Départ de la randonnée l'aire de pique-nique du Square Gibot
Le square Gibot :

Cette chapelle funéraire fut édifiée en 1846 sur l'ordre du Comte Luc-Jean de Gibot, seigneur de La Mauvoisinière, pour servir de sépulture à sa femme, la Comtesse de Gibot. Cette chapelle de forme octogonale avec un dôme en verrière surmonté de la couronne comtale, renferme, dans l'épaisseur de ses murs, 24 alvéoles. Celles-ci étaient prévues pour accueillir les cercueils des membres de la famille et des serviteurs du château de La Mauvoisinière.

chateau-bourgonniere-chapelle-bouzille.jpg

Randonnée à Bouzillé la chapelle de la Bourgonnière
La chapelle de la Bourgonnière :

Construite par Charles du Plessis, seigneur de la Bourgonnière, à son retour d'Italie avec le roi Charles VIII, cette chapelle fortifiée est un petit joyau Renaissance qui se visite sur rendez-vous. A l'intérieur, la chapelle a conservé son décor riche en couleurs avec un retable surmonté de magnifiques statues (attribuées au sculpteur Michel Colombe), des vitraux "en grisaille" et un étonnant Christ-Roi polychrome, richement vêtu, adossé à la Croix, non pas cloué mais seulement posé. Cette iconographie est remarquable et mérite à elle seule un détour.

La propriété étant privée, la chapelle se visite sur rendez-vous.

Construite par Charles du Plessis, seigneur de la Bourgonnière, à son retour d'Italie avec le roi Charles VIII, cette chapelle fortifiée est un petit joyau Renaissance qui se visite sur rendez-vous. A l'intérieur, la chapelle a conservé son décor riche en couleurs avec un retable surmonté de magnifiques statues (attribuées au sculpteur Michel Colombe), des vitraux "en grisaille" et un étonnant Christ-Roi polychrome, richement vêtu, adossé à la Croix, non pas cloué mais seulement posé. Cette iconographie est remarquable et mérite à elle seule un détour.

La propriété étant privée, la chapelle se visite sur rendez-vous. - See more at: https://www.uneautreloire.fr/patrimoine-religieux/PCUPDL049V5002MK-7/det...
Construite par Charles du Plessis, seigneur de la Bourgonnière, à son retour d'Italie avec le roi Charles VIII, cette chapelle fortifiée est un petit joyau Renaissance qui se visite sur rendez-vous. A l'intérieur, la chapelle a conservé son décor riche en couleurs avec un retable surmonté de magnifiques statues (attribuées au sculpteur Michel Colombe), des vitraux "en grisaille" et un étonnant Christ-Roi polychrome, richement vêtu, adossé à la Croix, non pas cloué mais seulement posé. Cette iconographie est remarquable et mérite à elle seule un détour.

La propriété étant privée, la chapelle se visite sur rendez-vous. - See more at: https://www.uneautreloire.fr/patrimoine-religieux/PCUPDL049V5002MK-7/det...

cd.drouet-boire-ste-catherine-bouzille.jpg

Randonnée à Bouzillé la boire Sainte Catherine photo de Dominique Drouet
La boire Ste Catherine, vue par © D. Drouet.

Elle est un lieu de passage d'itinérance douce en plus d'être un lieu prisé par les pêcheurs. La boire de Bouzillé est un écosystème fragile et typique des bords de Loire. Vous y trouverez une aire de pique-nique calme et agréable avant de repartir sur les chemins du GR 3, de la Loire à vélo et de la randonnée Boire et coteaux


rando-gargantua-rabelais-bouzille.jpg


Les origines du nom de Bouzillé :

Le nom de Bouzillé provoque au premier abord une expression de surprise amusée. Pour la première fois, vers 1100, le village est cité sous le nom de Buzilliacus.

Plus tard, Rabelais s’est plu à imaginer une origine gargantuesque à ce nom. Le géant bien connu, Gargantua, est chargé de départager les habitants de Liré et de St Florent-le-Vieil qui pensaient être, chacun, à mi-chemin entre Angers et Nantes. Il mit un pied sur St Pierre de Nantes et l’autre sur St Maurice d’Angers et se soulagea ; alors “tôt l’monde cria : bouse y est”.

Plus sérieusement et pour remonter à des périodes très éloignées, comme le confirme le dictionnaire du Maine & Loire "Célestin Port", la commune paraît avoir été habitée par des hommes préhistoriques. Il fut trouvé sur le territoire communal huit haches en pierre polie. La voie gallo-romaine de Liré au Marillais passait par Buzilliacus.