Randonnée les 6 chênes à St-Laurent-des-Autels

Dans la forêt de la Foucaudière à St Laurent des autels, profitez de cette balade familiale pour découvrir un chêne insolite composé de 6 troncs partant d'une base commune. Déambulez dans la forêt et découvrez les différentes essences de feuillus.

 

L’étang de la Foucaudière est propice à la pêche en famille.

 

Idéale pour une balade avec les enfants.

1h

4,4 km

7%

Forêt de la Foucaudière

 


Les origines du nom du village :

On trouve le nom latin de Saint Laurent-des-Autels dans des documents qui remontent aux années 1100-1120 et en 1538, Saint Laurent-des-Aultiers. Le nom « des Aultiers » ou « des Autels » indique une chapelle inférieure, une succursale dépendant d’une paroisse-mère. En effet, le village était, à l’origine, une « fillette » ou annexe de la paroisse de Drain, sa voisine. Saint Laurent-des- Autels dépendait, du point de vue religieux, de l’évêque de Nantes et du doyenné de Clisson ; du point de vue civil, de la sénéchaussée d’Angers et du grenier à sel de Saint Florentle- Vieil. Elle était, suivant la pittoresque remarque des gens du pays, « du diable d’Anjou et du bon Dieu de Bretagne ».



Pendant les guerres de Vendée :

La commune a payé un lourd tribut à l’Histoire : à la révolution, comme toutes les communes avoisinantes, Saint Laurent-des-Autels fut visitée par la colonne infernale. Les soldats se répandirent dans le bourg, incendiant l’église et la plupart des maisons, puis dans les fermes, qu’ils brûlèrent et dont ils massacrèrent les habitants. Il y eut 230 victimes. La chapelle des Martyrs (au moulin de la Croix) a été édifiée sur l’une des fosses. La chapelle des Martyrs est ouverte à la visite les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés. Sources : Auguste Guinhut et Alfred Maugeais, Une paroisse à travers les âges : Saint Laurent-des-Autels, 1979.

Randonnée à Saint-Laurent-des-Autels un chêne à six fûts


Les 6 Chênes :

Observer cette arbre : il se compose d'une cépée de six troncs dont le plus gros mesure 2m40 de circonférence à sa base. L’ensemble à1m30 de haut fait déjà 7m40 de tour!

Randonnée à Saint-Laurent-des-Autels forêt de chênes


Les arbres morts :

Vous êtes au coeur de la forêt de la Foucaudière, découvrez les arbres morts et leur univers. Un arbre mort permet d’abriter et de nourrir une foule d’êtres vivants. Sa décomposition s’ajoute à la litière du  sol (feuilles mortes, brindilles, branches mortes, etc.) et cette matière organique forme un écosystème, ce qui signifie que beaucoup d’espèces animales et végétales y vivent en étroites relations les unes  avec les autres. Des espèces animales (insectes, oiseaux, mammifères, batraciens, reptiles) utilisent les arbres morts encore sur pied ou bien au sol pour se réfugier, nicher, stocker leur nourriture.  Certaines espèces végétales (champignons, mousses, lichens) y trouvent un milieu de développement favorable. Soyez discret et observez, vous y verrez peut être un pic (Pic vert, Pic épeiche…), creusant  leur écorce plus tendre pour y faire leur nid !!!

Source : www.cpieloireanjou.fr et www.onf.fr



Le Barbotin :

Village important qui doit son nom à la famille Barbotin. Dès 1600, il existait à cet endroit des tuileries, origine d’une industrie importante. Il y avait ici 4 briqueteries. Les briquetiers allaient aux Gastines  ou au Fuilet trouver de l’argile et la transportaient avec un tombereau tiré par un cheval. La terre était broyée puis moulée en briques ou tuiles. Elles étaient ainsi cuites au four à bois. Il aurait existé une  quarantaine de fours au barbotin…

Source : Auguste Guinhut et Alfred Maugeais, Une paroisse à travers les âges : Saint Laurent-des-Autels, 1979.