Randonnée : La coulée de la Divatte à St-Sauveur-de-Landemont

Partez à l’aventure aux frontières de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire. Parcourez en famille ce sentier le long de la Divatte et de ses affluents.

 

Aux abords de la Divatte, le parcours passe par un pont gallo-romain, d'anciens moulins à eau et la base de loisirs du Perthuis Churin. Le long de l'Ilette et dans la vallée, découvrez une flore préservée.

 

Emmenez votre pique-nique et randonnée en vous amusant avec le géocaching (découvrez ce jeu sur la fiche rando).

randonnee-duree.png

Durée de la randonnée

rando-km-distance.png

Distance en km de la randonnée

rando-voie-goudron.png

Pourcentage de voie goudronnée de la rando

depart-rando.png

Départ de la Rando
2h30 8,2km 25% Etang de Rochefort

randos-trace-gps-une-autre-loire.png

Télécharger la trace GPS de la randonnée

 

randonnee-coulee-de-la-divatte-st-sauveur-de-landemont_1.jpg

Randonnée à Saint-Sauveur-de-Landemont étang de Rochefort

Le géocaching :

Le géocaching est une vraie chasse au trésor pratiquée à l'extérieur à l'aide d'appareils GPS. Les participants rejoignent des coordonnées spécifiques où ils tentent de trouver la géocache (boîte) qui y est dissimulée. Voici les coordonnées d'une géocache à proximité du sentier : entrez ces coordonnées (N 47° 16.747 W 001° 16.644) dans votre GPS et suivez le... ou connectez vous à www.geocaching.com pour des indices supplémentaires.
Source : www.geocaching.com


-r_d.drouet-3o0z8656-randonnee-coulee-divatte-sauveur-landemont.jpg

Les affluents de la Divatte :

Le bourg de St Sauveur-de-Landemont est bâti sur un promontoire rocheux dominant les vallées profondes du ruisseau de La Forêt du Parc, qui alimente l’étang de Rochefort, et du ruisseau de La Boucherie ou de « Pissaloie», qui indique un filet d’eau aussi maigre qu’un pipi d’oie. Ils vont ensuite grossir La Divatte en bordure de la commune de Barbechat.

La Divatte est un affluent rive gauche de la Loire, d’une longueur totale de 28 km. Elle prend sa source au Puiset Doré. À l'époque romaine, elle était navigable, ce qui permettait aux dits Romains de remonter la Loire. Ainsi ils établirent un port au Vieux Barbechat : "le Port Tuchurin".

Plus tard, son cours formera la frontière historique de l’Anjou et de la Bretagne. Maintenant il partage les départements de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire. Petite exception à la règle, La Boissière-du-Doré qui, bien que située sur le versant Anjou de la Divatte fait partie de la Loire Atlantique.

Source : www.saint-sauveur-de-landemont.fr

libellule-randonnee-divatte.jpg

L’Anax empereur (Anax imperator) :

Les mares en périphérie du bourg de St-Sauveur de Landemont et la vallée de la Divatte hébergent plus de 20 espèces de libellules différentes. De par sa taille et ses belles couleurs vertes et bleues la plus facilement observable est l’Anax empereur.

Remerciements chaleureux à Jean-Yves Moisdon, Maurice Cussonneau et leurs amis pour l'aide dans la réalisation de la fiche.

randonnee-coulee-de-la-divatte-st-sauveur-de-landemont_53.jpg

Randonnée à Saint-Sauveur-de-Landemont paysage bucolique

-r_d.drouet-3o0z8647-randonnee-coulee-divatte-sauveur-landemont.jpg

La grotte de l'Ilette :

Pendant la révolution française, un prêtre réfractaire demeurant chez des fermiers où il s’occupait des moutons, venait y célébrer des offices. Les apparitions de la Vierge à Bernadette datent de 1838. Dès 1870 une grotte est aménagée dans les Mauges au Marillais : s’en suivront alors près d’une quinzaine dans les Mauges. Ces aménagements dans les années 1960 parachèveront ce mouvement unique parfois qualifié de « décontagion religieuse ».

Source : www.cpieloireanjou.fr


-r_d.drouet-3o0z8642-randonnee-coulee-divatte-sauveur-landemont.jpg

ail-des-ours-divatte-randonnee.jpg

L'Ail des ours (Allium ursinum) :

Les bords de cours d’eau ombragés sont le lieu de développement privilégié de l’Ail des ours. Cette espèce très odorante (froissez entre vos doigts ses feuilles et vous comprendrez son nom !) est utilisée en cuisine sauvage en salade, soupe ou pesto ! De floraison précoce elle est à observer dès avril-mai.